Actualités We Network

Projets réalisés

Imprimer Email Twitter Linkedin Viadéo Plus
RSS

Mise en œuvre d’un nouvel ERP

Société : SLTS

  • 29/02/2012
logo-slts

La société SLTS a évolué, mais son système d’information n’a pas accompagné cette évolution. SLTS s’est tournée vers We Network pour bénéficier d’une aide au choix et à la mise en œuvre d’un nouvel ERP.

 

SLTS

Tôle fine. Sous-traitance de rang 1 pour les donneurs d’ordre des secteurs du ferroviaire, de l’aéronautique, du médical et de l’énergie.

SLTS existe depuis 1980. C’est une entreprise de tôlerie spécialisée dans la tôle fine, l’acier et l’aluminium. Ils n’ont pas de produits propres mais sont en mesure de proposer des solutions à base de tôlerie et de les industrialiser. Ils sont sous-traitants pour des clients dans les domaines de :

  • L’aéronautique (boîtiers de cartes électroniques, pièces à l’intérieur des appareils),
  • La défense (Pièces dans l’armement),
  • La médical (éléments pour bloc opératoire, table élévatrice),
  • Le ferroviaire (pièces dans le TGV, TER, CITADIS),
  •  L’industrie (capotage pour outils),
  •  L’énergie (éclairages public, travail avec nouvelles entreprises dans ce domaine).

 

Problématique de l’entreprise

En 2013, SLTS c’est 153 personnes et un chiffre d’affaire de 12 millions d’euros.

Le système d’information repose sur une GPAO (GCSP), Sage L500, et un portail OpenPortal. La GPAO a été exploitée sous tous ses aspects. Certaines fonctionnalités commencent à manquer. Certaines évolutions de la société n’ont pas été suivies dans ce logiciel (ex : PIC, PDP). Pour le dirigeant, il est temps de changer l’organe principal de la gestion de l’activité de l’entreprise par un nouvel ERP.

La société n’a pas toutes les ressources internes pour prendre le temps de rédiger un cahier des charges. De plus, le dirigeant souhaite un regard critique quant à l’apport de nouvelles technologies ou nouveaux outils de gestion dans l’entreprise.

 

Plan d’action

Le travail étant relativement important, We Network a proposé un découpage de la tâche par service de l’entreprise. 7 réunions ont été mises en place avant de rédiger le cahier des charges. Chacune de ces réunions regroupait des utilisateurs et responsables de service. Ces différents groupes de travail ont permis d’une part d’analyser l’existant et d’autre part de comprendre la problématique et proposer des solutions.

L’équipe projet a ensuite validé le cahier des charges rédigé par We Network, puis une liste de prestataires a été constituée. Des scénarios de démonstrations ont été menés par 4 prestataires intégrateurs. A l’issue de cette phase, un jeu d’essai a été monté, avant de sélectionner le prestataire final.

 

Conclusion

Le dirigeant lui-même prétend que la première machine de son entreprise c’est le système d’information. Il n’a donc pas hésité à mettre les moyens pour renouveler et restructurer l’existant. Le projet a été suivi avec grande rigueur et qualité. Tous les services de l’entreprise étaient représentés dans l’équipe projet.

We Network a entre autre, apporté de la visibilité sur les offres du marché, et la structuration du cahier des charges pour l’appel d’offre.

Revenir à la liste